1 /1 tutoriels
[ Généralités ]

La cotation des canyons

Publié il y a 3 ans par Benoit

En canyon, le système de cotation contient trois paramètres indiqués par des chiffres :

Le caractère vertical du canyon

Indiqué par un chiffre arabe, sur une échelle de 1 à 7 et précédé de la lettre v.

Le caractère aquatique du canyon

Indiqué par un chiffre arabe, sur une échelle de 1 à 7 et précédé de la lettre a.

L'engagement et l'envergure du canyon

Indiqué par un chiffre romain, sur une échelle de I à VI et indiqué seul (sans lettre).



Exemple:
Le canyon du Tapoul est coté v3 a4 II.
Pour simplifier, on peut omettre les lettres, ce qui donne pour le Tapoul, un canyon classé 3.4.II.

Infos sur le système de cotation canyon:
La cotation vaut pour un débit moyen ou ordinaire, en période habituelle de pratique c'est à dire, à niveau d'eau relativement bas et sans être à l'étiage.

Le système de cotation en canyon est calibré pour un groupe de 5 personnes, en situation de découverte du canyon (à vue) et dont le niveau de pratique est en adéquation avec le niveau technique du canyon.

Une recherche personnelle d'augmentation de la difficulté ne rajoutera rien à la cotation initiale.

Sur un itinéraire, le fait d'éviter un obstacle ou d'aménager une technique spécifique (rappel guidé, etc) peut entraîner une cotation inférieure. Les sauts sont, d'une manière générale, considérés comme facultatifs.

Canyon du Pas de Fer

Ci-dessous, deux tableaux qui répertorient tous les critères permétant d'évaluer la difficulté en canyon.

A] Tableau des difficultés en canyon

Difficulté Caractère vertical (v) Caractère aquatique (a)
1
très facile
Aucun rappel, corde inutile.
Aucun passage d'escalade / désescalade.
Absence d'eau ou marche en eau calme.
Nage facultative.
2
facile
Rappel(s) d'accès et d'exécution facile et à 10m. Nage 10m de longueur en eau calme.
Saut d'exécution simple et à 3m.
Toboggan court ou à faible pente.
3
peu difficile
Verticales à faible débit. Réception en vasque avec nage en eau calme.
Rappels d'accès et d'exécution simples à 30m, séparés, au minimum, par des paliers permettant le regroupement.
Pose de main courante simple.

Marche technique qui nécessite une attention particulière (appuis précis) et une recherche d'itinéraire sur terrain pouvant être glissant, instable, accidenté, encombré ou dans l'eau.

Passages d'escalade / desescalade (max. 3+), peu exposés et pouvant nécessiter l'usage d'une corde.
Nage à 30m en eau calme.
Progression en courant faible.
Saut d'exécution simple de 3 à 5m.
Toboggan long ou à pente moyenne.
4
assez difficile
Verticales de débit faible à moyen pouvant commencer à poser des problèmes de déséquilibre ou de blocage.
Rappel(s) d'accès difficile et/ou rappel(s) > à 30m.
Enchaînement de rappels en paroi avec relais confortables.

Gestion des frottements nécessaire.

Pose de main courante délicate.
Rappel où le bas est non visible du départ. Réception en vasque avec mouvements d'eau.
Passage d'escalade / desescalade (max. 4+ ou A0), exposés et/ou nécessitant l'usage des techniques d'assurage et de progression.
Immersion prolongé entraînant une perte calorifique assez importante.

Courant moyen
Saut d'exécution simple de 5 à 8m.
Saut avec difficulté d'appel, de trajectoire ou de réception à < 5m.
Siphon large de moins d' 1m de longueur et/ou de profondeur.
Grand toboggan ou à forte pente.
5
difficile
verticales de débit moyen à fort, franchissement difficile nécessitant une gestion de la trajectoire et/ou de l'équilibre.
Enchaînement de rappels en paroi avec relais aériens, franchissement de vasque durant la descente.
Support glissant ou présence d'obstacle.
Désinstallation de la corde difficile (en position de nage, etc).
Passages d'escalade / desescalade exposés (max. 5+ ou A1)
Immersion prolongée en eau froide entraînant une perte calorifique importante;
Progression en courant assez fort, pouvant perturber les trajectoires de nage, les bacs, les stop ou les reprises.

Difficultés obligatoires liées à des phénomènes d'eau vive ponctuels du canyoniste.

Saut d'exécution simple de 8 à 10m.
Saut avec difficulté d'appel, de trajectoire ou de réception de 5 à 8m.
Siphon large et jusqu'à 2m de longueur et/ou de profondeur.
6
très difficile
exposé
Verticales de débit fort à très fort.
Cascade consistante. Franchissement très difficile, nécessitant la gestion efficace de la trajectoire et/ou de l'équilibre.

Installation de relais difficiles: mise en place délicate d'amarrage naturel.
Accès au départ du rappel difficile: installation d'une main courante très délicate.
Passage d'escalade / desescalade exposé (max. 6a ou A2).

Support très glissant ou instable.
Vasque d'arrivée fortement emulsionnée.
Progression en courant fort rendant toute technique de nage en eau vive difficile à exécuter.
Mouvements d'eau bien marqués (drossages, contre-courant, rappels, etc) pouvant entraîner un blocage assez prolongé du canyoniste.

Saut d'exécution simple de 10 à 14m.
Saut avec difficulté d'appel, de trajectoire ou de réception de 8 à 10m.
Siphon large jusqu'à 3m de longueur et/ou de profondeur.
Siphon technique jusqu'à 1m max. avec courant éventuel ou cheminement.
7
Extrêmement difficile
très exposé
Verticales de débit très fort à extrêmement fort
Cascade très consistante.

Fanchissement extrêmement difficile nécessitant l'anticipation et la gestion spécifique de la corde, de la trajectoire, de l'équilibre, des appuis et du rythme.
Passages d'escalade / desescalade exposés, au-dessus de 6a ou A2.

Visibilité limitée et obstacles fréquents.
Passage possible en fin de rappel dans une ou des vasque(s) avec mouvements d'eau puissants.

Contrôle de la respiration: passage(s) en apnée.
Progression en courant très fort rendant toute technique de nage en eau vive extrêmement difficile à exécuter.
Mouvements d'eau violents (drossages, contre-courant, rappels, etc) pouvant entraîner un blocage prolongé du canyoniste.

Saut d'exécution simple > à 14m.
Saut avec difficulté d'appel, de trajectoire ou de réception > à 10m.
Siphon large > à 3m de longueur et/ou de profondeur.
Siphon technique et engagé > à 1m avec courant ou cheminement ou sans visibilité.
Canyon du haut Chassezac

B] Tableau engagement et envergure des canyons

Engagement
Envergure
Critères
I Possibilité de se mettre hors crue facilement et rapidement.
Echappatoires faciles, présentés sur toutes les portions du parcours.
Temps de parcours du canyon (approche + descente + retour) < à 2 heures.
II Possibilité de se mettre hors crue en 1/2 heure de progression maxi.
Echappatoire(s) en 1/2 heure de progression maxi.
Temps de parcours du canyon (approche + descente + retour) entre 2 et 4 heures.
III Possibilité de se mettre hors crue en 1/2 heure de progression maxi.
Echappatoire(s) en 1 heure de progression maxi.
Temps de parcours du canyon (approche + descente + retour) entre 4 et 8 heures.
IV Possibilité de se mettre hors crue en 1 heure de progression maxi.
Echappatoire(s) en 2 heures de progression maxi.
Temps de parcours du canyon (approche + descente + retour) entre 8 heures et 1 jour.
V Possibilité de se mettre hors crue en 2 heures de progression maxi.
Echappatoire(s) en 4 heures de progression maxi.
Temps de parcours du canyon (approche + descente + retour) entre 1 et 2 jours.
VI La possibilité de se mettre hors crue peut demander plus de 2 heures de progression.
Le temps nécessaire pour s'échapper est suppérieur à 4 heures de progression.
Temps de parcours du canyon (approche + descente + retour) > à 2 jours.