[ Généralités escalade ]
Lexiques
La physique en escalade
La remontée sur corde
empty

Comment remonter sur corde ?

Publié il y a 4 mois par Benoit

As-tu vu ? Le tuto est en vidéo juste au dessus! Clic sur le bouton play

 

Dans ce tutoriel, nous allons aborder les principes de base de la remontée sur corde en escalade et en canyoning.

Objectifs

  • Connaître le fonctionnement mécanique de la remontée sur corde en sécurité;
  • Connaître le fonctionnement biomécanique (placement du corps, la coordination, la poussée, etc);
  • Être capable de remonter sur corde en sécurité;
  • Adapter son placement et le réglage de son matériel pour une remontée efficace.

Prérecquis

En fonction du matériel choisi:

  • Connaître le cadre et les limites d'utilisation de son matériel;
  • Savoir confectionner correctement un nœud auto-bloquant;
  • Etc.

 

IntroductionD’abord, c’est quoi une remontée sur corde et quand est-ce qu’on s’en sert ?

Comment remonter sur corde en escalade ?

Pour remonter sur corde, on installe sur la corde des systèmes auto-bloquants et, avec une alternance de mouvements, on remonte progressivement sur la corde.

A part en spéléo, où ça fait carrément partie de l’activité, en canyonisme et en escalade, on remonte sur corde, en général quand il y a un problème à résoudre.

On remontera donc sur une corde plutôt pour des réchappes, un secours, etc.

 

I. Fonctionnement mécanique

Alors, au niveau mécanique, comment ça marche ?

Sur le principe, il me faut 2 systèmes auto-bloquants adaptés à la situation (corde à simple ou en double).

Il peut s’agir :

  • De bloqueurs mécaniques conçus pour la remontée sur corde comme le basic, le croll, le shunt, la jumard, etc ;
  • De nœuds auto-bloquants avec un ficelou (en anneau ou mono-brin) ;
  • Du mode débrouille, comme le nœud de cœur avec 2 mousquetons identiques ;
  • On peut aussi détourner certains outils comme le grigri ou un Réverso en mode auto-bloquant.

Donc ces 2 systèmes auto-bloquants utilisés en alternance vont me servir à monter.


Attention, les systèmes auto-bloquants ne sont pas tous polyvalents et, je ne vais pas pouvoir me servir de n'importe lequel en ventral, en bloqueur de poing, sur corde à simple, en double, etc.


Clic pour voir le tableau récap’ de l’utilisation des bloqueurs pour la remontée sur corde.

 

On a donc un bloqueur, placé au point d’attache du harnais : on l’appelle le bloqueur ventral.

Le bloqueur ventral pour la remontée sur corde en escalade ou en canyoning

Le ventral, du fait qu'il est directement attaché à moi et relié à la corde, c’est lui qui permet de verrouiller ma position à chaque étape de la remontée.

Et le second auto-bloquant, c’est le bloqueur de poing qui, relié à une pédale me permet d’avoir un appuis avec le pied pour pouvoir pousser et monter.

Le bloqueur de poing pour remonter sur corde en escalade


Concernant la pédale, ça peut être une pédale faite maison et réglée à ma taille (cf. partie 4), une pédale achetée dans le commerce ou tout simplement en mode débrouille avec un anneau de sangle assez grande.

 


II. Quelques principes de sécuritéUne remontée sur corde, ça peu paraître anodin mais, comme dans l’ensemble des techniques de nos activités (escalade & canyoning), la négligence et/ou un excès de confiance peuvent déboucher sur quelque chose de plutôt dramatique …

Je vais donc analyser la situation, le matos que j’ai a dispo et, déterminer avec tout ça que j’ai bien la capacité et la maitrise pour pouvoir remonter.

 

1- La configuration des cordes

Premièrement, est-ce que je suis sur une corde en simple ou en double ? Et quel en est le diamètre ?

Niveau sécu c’est important parce que les systèmes auto-bloquants, mécaniques ou autres, ne sont pas tous adaptés à toutes les configurations. Concernant les bloqueurs à la vente, ce type d’infos se trouve sur la notice du matériel et, sur le site du fabriquant.

Exemple de notice fabriquant pour un bloqueur mécanique déstiné à la remontée sur corde en escalade ou en canyoning

 

2- La gestion des frottements

Ensuite, y a-t-il du frottement et quel en est le niveau ?

Par exemple, si la corde au dessus de moi passe sur une arrête de rocher un peu moche et que j’ai tout mon poids dans la corde, avec le cisaillement que va provoquer ma remontée sur la corde, cette dernière risque de se toncher ou même pire : se couper !

Illustration du danger pour une corde au frottement en canyoning


Cela dit, l'impact d'un frottement peut être limité si :

  • Si je remonte sur deux brins ;
  • Si je peux prendre appuis sur la falaise ;
  • Si je n’ai qu’une petite distance à remonter, ;
  • Etc.

Il faut tout de même bien être vigilant sur ce point.


3- L’installation de la corde

Important : On est bien d’accord que je ne vais remonter QUE sur une corde dont je sais qu’elle est bien attachée là haut :

  • Sur au moins deux amarrages ;
  • Avec des nœuds bien faits ;
  • Nécessité d’un nœud d’arrêt (ex : le chaise double) ?


4- Le principe de redondance

Enfin, comme on est toujours dans le principe de systématiquement doubler notre sécurité , c’est ce que nous appelons le PRINCIPE DE REDONDANCE :

  • 2 amarrages ;
  • 2 longes ;
  • 2 sécu;
  • etc.

Il faut toujours que je pense à être sécurisé sur les deux bloqueurs.

D'une part, avec un mousqueton de sécurité (MS) ou un autre type de connecteur verrouillé au bloqueur ventral et d'autre part, avec ma longe verrouillée dans le bloqueur de poing.

Le principe de redondance pour la sécurité en escalade ou en canyonisme

 


Note : On vient juste parler des connecteurs. Les connecteurs quésako ?

En gros, il s’agit de la famille dans laquelle on range les mousquetons. Mais on a aussi les maillons rapides comme connecteurs. Et donc, Benoît, lui sur son harnais canyon il a connecté un croll avec un maillon rapide normé & CE (entre 7 er 10mm). Comme ça, le bloqueur est à demeure sur son harnais et il l’a toujours avec lui et prêt à l’emploi !

 

 

III. La méthode pour remonter sur cordeMaintenant qu’on a vu au niveau mécanique comment ça marche et, qu'on a abordé quelques de points de vigilance au niveau sécurité, voyons comment faire pour remonter sur la corde.


1- Installation du matériel de remontée sur corde

Premièrement, je vais installer correctement mon bloqueur ventral sur la corde et, je le relie au point d’attache de mon harnais avec un mousqueton de sécurité que je verrouille tout de suite.

Ensuite, j’installe le bloqueur de poing correctement sur la corde. Là, pour éviter d'oublier de me sécuriser une seconde fois, je vais tout de suite clipper ma longe et la verrouiller dans le mousqueton de sécurité du bloqueur de poing.

Je peux maintenant accrocher ma pédale dans le mousqueton du bloqueur de poing et y placer mon pied.

Voilà ! Je suis prêt pour remonter sur cette corde


2- La méthode pour remonter sur corde

Alors avec tout ça, comment on fait pour monter ?

  • L’ensemble bloqueur de poing + pédale va me servir à m’élever;
  • Et le bloqueur ventral à verrouiller ma position sur la corde après chaque poussée.

 

  • Une main sur le bloqueur de poing, l’autre main est sur la corde en aval du bloqueur ventral ;
  • Tirer avec la main placée sur le bloqueur de poing + pousser en même temps sur le pied placé dans la pédale : comme si je voulais me mettre debout sur la pédale.

 

Bien! Cette action m’a permis de remonter un peu sur la corde. Et du coup, selon le bloqueur ventral que j’ai, avec la remontée, il peut ne plus être en tension dans la corde.

Pour éviter ça et gagner en efficacité, en même temps que je tire avec la main haute et que je pousse avec le pied, il faut que je reprenne le mou de corde qui se créé au niveau du bloqueur ventral.

Ainsi, une fois que j’ai fini la poussée, quand je remet mon poids dans le harnais je ne perds pas de hauteur.

 

Voilà : la remontée sur corde, c’est donc répéter cette séquence de gestes jusqu'à arriver à la hauteur souhaitée.

 

La spécificité du Grigri :

Ici, dans l'exemple avec le grigri, nous avons un bloqueur ventral qui fait sortir le brin aval de la corde vers le haut.

Et, par rapport à d'autres systèmes prévu pour la remontée sur corde, ça oblige à ravaler le mou de corde en faisant un mouvement vers le haut, ce qui est plus fatiguant.

Petite astuce :

Clipper le brin de corde en aval du bloqueur ventral dans le mousqueton du bloqueur de poing ou, pour éviter d'ouvrir le mousqueton dans lequel je suis longé, dans un autre mousqueton lui même connecté au bloqueur.

Ainsi je créé un renvoi qui me permet de tirer vers bas quand je raval le mou.

C’est plus facile, plus intuitif et j’ai un meilleur rendement.

 


IV. Une remontée efficace avec un bon placementVoici quelques éléments de placement et de réglage afin d’optimiser la remontée sur corde et de ne pas mourir épuisé


1. Bien garder le corps dans l’axe de la corde ;

Le bon placement du corps pour la remontée sur corde

2. La poussée du pied doit bien se faire en direction du sol.

La bonne technique de poussée pour remonter sur corde

 

Ça c’est le petit défaut qu’on voit souvent au début. Certes on pousse avec le pied mais, on est tellement focalisé sur ce qui se passe avec les bloqueurs que finalement le pied pousse plus vers l’avant que vers le bas et on a alors une grosse perte d’efficacité.

 


3. Un ptit problème de coordination qu’on voit aussi au début. Si tu as l’impression que le bloqueur de poing est bloqué, tu n’arrives pas à le monter plus haut… et ben c’est que ton pied appui dessus !

Exemple de défaut sur la technique de remontée sur corde

Et oui ! Ton pied appuis sur la pédale qui elle est reliée… au bloqueur !

Il faut donc que tu coordonnes une flexion de la cuisse pour remonter le pied en même temps que tu pousses sur le bloqueur pour le monter à fond jusqu’à ce que ta longe soit de nouveau en tension.


V. Une remontée plus efficace avec de bons réglagesDu matos mal réglé ou pas adapté peut vite rendre une remontée sur corde bien galère !

Comme par exemple une pédale trop courte ou une longe trop courte.

 

Le bon réglage de la longe :

Une fois pendu dans le harnais, il faut que je sois capable d’attraper bras tendu l’outil qui y est connecté.

Le bon réglage de la longe pour l'escalade ou le canyoning


Le bon réglage de la pédale :

Quand je suis jambe tendue sur la pédale, mon bloqueur ventral doit arriver au plus proche du bloqueur de poing.

Le bon réglage de la pédale pour la remontée sur corde en escalade ou en canyonisme

 

 

 

Merci d’avoir suivi ce tuto sur les principes de base de la remontée sur corde en escalade et en canyoning.Si tu as des questions, envoies-nous un mail (pointsdechutes@gmail.com) ou rendez-vous sur Facebook !

Bonne grimpe !